L’épillet

L’épillet est une petite graine de graminée sauvage qui se fixe aux poils du chien et progresse mécaniquement, simplement par les mouvements du chien. Ces morceaux de végétaux sont particulièrement dangereux pendant la saison estivale de juin à juillet car ils deviennent très secs et durs pendant la belle saison.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’épillet peut s’incruster dans les espaces interdigités (coussinets), il peut aussi pénétrer n’importe quel orifice :

  • oreilles et narines très fréquemment ;
  • mais aussi les yeux,
  • vulve chez la chienne,
  • fourreau chez le mâle,
  • anus, sacs annaux…
L’épillet entame alors une progression qui s’effectue toujours dans le même sens du fait de son extrémité pointue. Cette dernière lui permet sans mal de perforer les tissus, donc la peau.
Quelques signes et attitudes peuvent alerter le maître :
  • boiterie
  • éternuements répétés, avec ou sans saignement de nez, ce qui dans ce dernier cas est d’autant plus inquiétant)
  • œil rouge ou « pleureur »,
  • secouement de tête
  • léchages excessifs…
  • la présence d’un épillet lorsqu’il génère un abcès peut aussi provoquer de la fièvre.
Comment protéger le chien contre les épillets ?
En présence d’épillets, tenir l’animal en laisse.
Une inspection minutieuse constitue l’un des moyens de prévention pour intervenir à temps.
Les chiens à oreilles tombantes sont à surveiller tout particulièrement.
Pour les chiens à poils longs et/ou frisés procéder à une coupe de poil pour l’été.
Présence d’épillet : une prise en charge vétérinaire rapide, plusieurs examens et interventions peuvent être nécessaires pour venir à bout d’un épillet.

quelques liens: