Le développement
comportemental du chiot

Le développement comportemental du chiot commence très tôt (dans le ventre de sa mère) et se construit à travers des étapes qui vont évoluées en fonction de l’environnement du chiot.

Ce développement comprend plusieurs étapes toutes importantes.

Mais nous allons nous intéresser plus particulièrement à une étape qui va être une période cruciale pour la construction de l’animal : la période de socialisation.

Durant cette période des acteurs vont influencer le développement du chiot, à savoir, la mère, l’éleveur et le nouveau propriétaire.

Elle va  se dérouler de ses 3 semaines à environ ses 4 mois…

Durant cette période, le chiot voit, entend, se déplace aisément et joue à se battre. Il teste ses moyens de communication, grogne et aboie. Il s’attache à sa mère et est en détresse en son absence. 
Le chiot va apprendre qu’il appartient à l’espèce « chien ».

  • Pour cela il doit vivre avec des chiens.
Le chiot va apprendre quelles sont les espèces amies : pour cela il doit vivre avec des gens de différents types (hommes, femmes, enfants) et avec d’autres animaux, com
    me des chats.

Le chiot va apprendre à contrôler ses mâchoires.

  • Au cours des bagarres, si la morsure est trop forte et fait crier le chiot mordu, la mère vient punir le mordeur.

Le chiot va éliminer spontanément et rechercher des endroits routiniers.

Il va mettre en mémoire des références de milieu de vie, d’environnement.
• Pour cela il doit vivre dans un environnement de plus en plus riche, qui va stimuler la vue, l’audition, l’activité motrice, …

L’accès à un jardin, à un environnement extérieur riche en stimulation, est un facteur favorable.


De 7-8 semaines à 3 mois

Le chiot, correctement vacciné, doit sortir dans tous les milieux qu’il rencontrera une fois adulte. Le comportement de chasse étant inhibé par l’amitié, des jeux ou des rencontres avec divers animaux sont chaudement conseillés.

Sont recommandés de façon répétée :

  • la marche en rue calme, puis en rue bruyante
  • la visite d’un marché public
  • la visite d’une gare
  • le déplacement en voiture et en transport en commun
  • la rencontre de personnes de différents types
  • la rencontre avec des chiots et des chiens adultes
  • la rencontre assidue avec d’autres espèces animales: chats, volailles, animaux de ferme
  • l’inhibition de la morsure : Il doit arrêter de mordre si la personne mordue ou le chiot mordu crie. Si ce n’est pas le cas, il faut punir la morsure par un pincement au niveau du cou, de la joue ou de l’oreille.
  • La capacité d’adopter une position de soumission ou d’apaisement (couché sur le ventre ou le dos, immobile) en cas de conflit avec – ou de punition par – un adulte.
  • Lui apprendre le contrôle de ses mouvements: imposer des moments d’arrêt au cours des jeux, interdire les jeux de traction sur des objets et des tissus, interdire les morsures sur les personnes.

Pour l’acquisition de la propreté, c’est à dire du respect des lieux d’habitation des propriétaires, il est recommandé de:

  • Sortir le chiot très souvent, chaque fois qu’il a eu une activité ou une période de repos.
  • Sortir le chiot toujours au même endroit, choisi comme toilette.